Les Koups de Koeur de Karine: Jour 3

Posté par WebTVNice. Publié dans Ville de Nice

Mots-clés: , , , , ,

Publié le 11 juillet 2014 | Aucun Commentaire

Celui qui s’était caché la veille est de retour et avec lui son lot de personnes adeptes de déjeuners sur l’herbe… Comme j’aime les voir ainsi en famille, couple ou bande de copains, prendre possession de la nature urbaine. Le troisième soir du Nice Jazz Festival 2014 est là.

Jeunesse quand tu nous tiens !

Il s’agite de toute sa puissance et a une présence prestigieuse… Il est jeune. J’ai sorti la tête de mon appareil photo pour pouvoir mieux l’entendre encore et mieux me rendre compte… Enfant, il a certainement appris à parler avec un piano, il ne peut exister d’autres explications à son talent… Gadi Lehavi. À l’entendre et l’écouter, j’ai cru que son tatouage venait se dessiner en live dans mon cou, mon souffle en a été coupé… Eli Degibri.

Toute mon enfance se redessine sous mes yeux, enfin devant, vu qu’il est là en face de moi… Je le lui dis d’ailleurs : « Ce n’est pas possible, c’est comme si vous étiez sorti du club Dorothée, d’un coup ! Vous donnez, par votre présence, presque une crédibilité à mon enfance !!  » Nous avons souri, presque ri et je lui ai demandé si je pouvais le photographier, il a accepté tout en me racontant qu’il saisissait complètement ce que je venais de lui dire même avec humour… Cabu.

Quelle douceur ! Depuis 2010 à Cimiez, elle a toujours cette candeur ! Décidément la jeunesse est en place ce soir, au festival… Nikki Yanofsky.

Accompagné d’une dynamite, enfin… d’un batteur ! Un, susceptible d’être une des prochaines figures du Muppet Show, s’il devait y en avoir un ! Il charme avec son aplomb, le son est là tel un serpent hypnotisant… Kenny Garrett.

Love, love, love, all we need is love !

Il m’a surprise avec son : « Je suis ton travail depuis longtemps, chapeau ! » Je pensais à une plaisanterie et puis non, c’est bien un compliment et venant d’un photographe de talent, cela m’a fait drôlement plaisir… Jean-Claude Pouget

Pendant qu’à la lueur de ses petites lampes, Märta continue ses œuvres, pendant que le grand artiste niçois Bernard Taride doit certainement se demander comment interpréter cette scène en miroir, pendant que deux amoureux sont là juste devant moi à s’embrasser comme si leurs vies dépendaient des lèvres de l’autre, il fait des cœurs avec ses doigts, ses bras, son corps, finira couché sur le micro, il chante l’amour… Descendu parmi le public, touché, enlacé, embrassé… même ma copine Sylvette de l’Atelier 17 aura droit à un baiser salé de sueur. Il baise ma main sur une de mes bagues fétiches, impressionnant… Charles Bradley.

Le troisième jour du festival est ensoleillé d’affection, Smoke on the water déferle sur la promenade du paillon… How Deep is your Love ? … Purple.

Coups de Kœurs & soul, Nice Jazz Festival 10 July

Karine Tomaselli

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

A Propos de WebTVNice:

Zuliani Bruno Fondateur de WebTVNice.com

Archives des Articles de

Encore aucun Commentaire pour cette vidéo!

Il n´y a aucun commentaire pour Les Koups de Koeur de Karine: Jour 3. Aimeriez-vous ajouter le votre?

Laisser un Commentaire:

Email
Print