Les Koups de Koeur de Karine: Jour 4

Posté par WebTVNice. Publié dans Ville de Nice

Mots-clés: , , , , , ,

Publié le 12 juillet 2014 | 1 Commentaire

L’ambiance à l’arrivée, du côté de la Rue Verdun a changé… Un groupe de la mairie et du staff est là avec en son sein, un musicien… Mais bien-sûr ! Ce soir, c’est Le Lauréat qui est mis à l’honneur… Non pas Dustin Hoffman dans le film de Mike Nichols mais le gagnant du tremplin du Nice Jazz Festival 2014 ! Suspens, le troisième soir du jazz à Nice est là.

Surprises surprises

C’est sur une scène montée pour la circonstance, que l’on assiste à la remise des prix. Surprise par le fait que plusieurs noms de copains sont cités tels que Loïc Morvan, Jean-Louis Neveu, Gilbert d’Alto, en tant que membres du jury, je m’approche de la scène et je le vois… Viens alors le souvenir récent d’un speech au Château pendant lequel il me filmait… Monde inversé que j’aime, là, c’est lui qui est sous les flashs de mon Nikon. L’association la Ruche, Imago Prod, c’est lui… David Benaroche

Je vous parle d’elle depuis deux jours, jamais deux sans trois ! Présente à la remise de prix, elle offre aux  membres de la mairie, des aquarelles faites pendant le Nice Jazz Festival off. Je la croise plus tard, en compagnie de Corinne Paolini, un livre sur le jazz est-il en préparation ? Suspens… Märta Wylder

Deux photos sur des chevalets, signées Jean-Louis Neveu désignent les gagnants… Le second prix est Alex Grenier Trio et le premier est là, heureux. Son parcours artistique est décrit, le maire le félicite, les photographes le mitraillent, j’ai une pensée pour sa femme et sa fille au même moment, comme elles vont être fières ! Il a le premier prix et il le mérite grandement… Fred d’Oelsnitz

La Classe

Le dos d’Henry Butler m’impressionne ! Dorée et noire, épaules larges, sa veste est ce qui frappe le plus en ce lieu et la canne posée à côté de lui ne laisse aucun doute sur son identité… Je ne le dérange pas, respect… et puis, il est en train de dîner tranquillement. Son contrebassiste est là, beau à croquer avec son sourire chanceux, je le lui rends un et me concentre sur ce que je suis venue faire là. Des tables rondes dressées avec nappe blanches, décorées de sculptures signées Josiane Papini, des bougies, la musique de la scène Masséna en ambiance, je les remercie. Ils m’ont ouvert la porte de la salle à manger des stars. C’est d’ailleurs eux, qui tiennent La Gauloise, restaurant situé Avenue Malausséna et cela fait 9 ans déjà qu’ils sont en partenariat avec le NJF, au service des papilles des artistes ! … Laurent Risterucci et Fred Malek

L’explosion et l’envol de sa voix charment aux premières tonalités  entendues, sa coiffure assortie au nom de Fly Tones, le micro tenu parfois à la Rock’n'Roll, toutes canines dehors, elle chante en souriant, heureuse présence avec laquelle on s’envole… Robin McKelle

Bien en place, dans ses chaussures en daim mauve, il aime diriger, cela se voit ! Sa trompette en guise de baguette de chef d’orchestre, les Hot 9 derrière lui pourraient être des élèves… Mais quand les élèves le dépassent tour à tour et qu’il surenchérit par dessus, qu’est-ce que cela peut donner d’après vous ? De la magie pour notre âme et nos oreilles, la grandeur est là, quelle classe !… Steve Bernstein

Pendant qu’à l’abri de la foule, dans le carré presse, entre deux concerts, Pierre Gentier, photographe, Olivier Gueniffey, rédacteur pour le culturel La Strada et moi-même discutons de matériel photo et de psychiatrie… Oui oui… autour d’un verre de vin blanc donc, Gilbert d’Alto, que j’adore car à chaque phrase ou musique qui sort de sa bouche, il est susceptible de me donner une leçon, se voit taper sur l’épaule… « Et toi ! Sais-tu que tu es assis à côté de la plus belle femme de la presse ?  » … Avec ses cheveux blancs, ses yeux souriant de rides, pantalon blanc porté avec classe et ce détail qui n’échappe à personne, sa chaussure assortie à la couleur de sa chemise bleue Klein et l’autre blanche, vous racontant sa vie de journaliste, ses expériences de plongées sous-marine, il est dynamique et assure avec brio, la promo de son blog multiculturel http://ciaovivalaculture.com… Jean-Pierre Lamouroux

Allo Docteur ?

Mais pourquoi porte-t-il ce casque ? En fait, la question exacte que je me pose quand je le vois débarquer et que j’ai tout de suite envie de danser, c’est : comment fait-il pour voir ? Le casque lui couvre la moitié du visage !! Mais bon, tout ceci n’est pas si important… La voix de Marvin Gaye passe par lui, son punch et sa danse de hanche propulsent, heureuse de l’entendre en Live ! Le mal de tête qui commençait à s’installer a disparu, merci… Cody Chesnutt

Il est caché sous son chapeau, ses mains, derrière ses lunettes, son clavier, son piano… une canne avec des plumes, une tête de mort trône sur un châle, des chaussures en crocos et des colliers, il pourra tout faire pour passer inaperçu, c’est tout bonnement impossible… The nana au trombone autour de lui m’épate, j’essaie de faire la mise au point sur le reflet des touches du piano et ce n’est pas évident quand tous les photographes se retrouvent obligatoirement enjoués mais tout de même, coincés sous le petit espace de visibilité qu’il a bien voulu nous accorder… Dr John

Gipsy éclate de tout son nombre, expérience et style, le public de Masséna. Mes amis Jacky et Jean-Louis, assis sur un banc se moquant d’eux-mêmes en se cataloguant de vieux pépés discutent du New York Times, et elle est là… Chignon, robe noire, courbée à laver un seau pour enfin le remplir, lorsqu’elle me regarde et que je vois dans ses yeux, ceux d’une grand-mère, d’une maman, d’une femme, d’une travailleuse, d’une courageuse, j’avance vers elle, elle sourit et nous discutons de la dureté de la vie… Fatima

Un dernier tour, au carré presse, Scott Allen me salue, je suis fatiguée, mal à la tête, de l’eau pour un Aspro. Elle est là, enfin disponible… Quel boulot cela doit être de participer à la mise en place d’un festival pareil ! Je me souviens l’avoir rencontrée pendant le combat mené pour le jazz à la Cave Romagnan. Je la remercie, l’embrasse… Frédérica Randrianome

Je rentre, le vide de mon appartement sert de caisse de résonance aux notes et voies entendues.

Ce soir, c’est le dernier « round »… tu viens ?

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

A Propos de WebTVNice:

Zuliani Bruno Fondateur de WebTVNice.com

Archives des Articles de

1 Commentaire

Actuellement 1 Commentaire pour Les Koups de Koeur de Karine: Jour 4. Peut-être aimeriez-vous ajouter le votre?

  1. SUPER ARTICLE TOUT EN FINESSE, AVEC DE L’HUMOUR ET DU COEUR…BRAVO KARINE!!!

Laisser un Commentaire:

Email
Print