Un plan anti-harcèlement

Posté par WebTVNice. Publié dans Politique et Société

Mots-clés: , , , , , , , , , ,

Publié le 06 février 2015 | Aucun Commentaire

Ce matin, la ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud Belkacem, a présenté son plan anti-harcèlement à l’école. Un projet dont elle s’est saisie depuis un an, à cause de ce fléau.

« Juste parce que je suis roux, je suis le souffre douleur. [...] Un jour je me vengerai ». Voilà les derniers mots de Matteo, un jeune garçon de 13 ans victime de harcèlement à l’école. Le 8 fevrier 2013, avant de se suicider, Matteo laisse un CD à ses parents sur lequel il avait écrit et composé un rap, où il y racontait son calvaire. Ses parents se sont pourtant battus à l’école pour aider leur fils, mais en vain.

Aujourd’hui, le harcèlement continu. 1 élève sur 10 en est victime, et dans ces 10%, 50% d’entre eux n’en parlent pas. Alors leur comportement change, les notes baissent, l’enfant se renferme, et une véritable méfance se créée… Jusqu’à être totalement désemparé allant même jusqu’à se suicider.

La ministre de l’éducation nationale, Najat Vallaud-Belkacem.
Source : ParisMatch.fr

Pour Najat Vallaud-Belkacem : « C’est un vrai problème dans notre société, il faut rompre le silence ». Ce matin sur Itélé face à Bruce Toussaint, la ministre a annoncé deux mesures qui seront installées prochainement : « la formation des enseignants et la prise en charge des familles ». Mme Vallaud-Belkacem a également annoncé que des dispositifs seront mis en place pour « mieux détecter le harcèlement. En plus de la formation des enseignants, un prix « Mobilisons-nous contre le harcèlement » sera remis afin d’aider les élèves à s’exprimer, notamment grâce à des dessins ».


« une prise de conscience quotidienne »

Un site entièrement dédié contre le harcèlement scolaire.
Source : Ministère de l’éducation nationale.

Le harcèlement à l’école à toujours existé, mais ce n’est que depuis quelques années, que l’on en parle vraiment. « Nous allons organiser une journée de sensibilisation au harcèlement qui sera relayée par les médias ». Un autre mesure prise par le ministère, tout comme le numéro vert qui existe depuis un an et qui sera raccourci pour faciliter les appels. De plus, lors de sa conférence de presse face aux journalistes le 5 février dernier, François Hollande a annoncé vouloir se pencher sur le cyberharcèlement, et souhaite éduquer les enfants au monde numérique pour : « se protéger et apprendre à faire d’internet autre chose qu’un déversoir de brutalité et de haine ».

Quelles sanctions pour les harceleurs ?

Rappelons qu’il existe des sanctions contre ceux qui commettent l’acte du harcèlement. La loi prévoit des sanctions pénales pour les mineurs de plus de 13 ans. Ces derniers peuvent écoper de 6 mois de prison ferme et de 7 500€ d’amende, allant jusqu’à 1 an de prison si le harcèlement à été commis sur internet. Plus grave encore, si ce sont des menaces de mort ou une provocation au suicide, la peine peut aller jusqu’à 1 an et demi de prison et 2 ans et demi s’il y a des violences volontaires. Par contre, si l’acte d’harceler a été commis par un mineur de moins de 13 ans, alors, ce sont les parents ou les responsables civiles qui devront prendre et charge les dommages et intérêts causés aux victimes.

Numéro vert « Agir contre le harcèlement » : 0 808 807 010

Ambre Quelin

Share and Enjoy

  • Facebook
  • Twitter
  • Delicious
  • LinkedIn
  • StumbleUpon
  • Add to favorites
  • Email
  • RSS

A Propos de WebTVNice:

Zuliani Bruno Fondateur de WebTVNice.com

Archives des Articles de

Encore aucun Commentaire pour cette vidéo!

Il n´y a aucun commentaire pour Un plan anti-harcèlement. Aimeriez-vous ajouter le votre?

Laisser un Commentaire:

Email
Print